Préparer l’oral du concours de SPP

L’oral du concours de sapeur-pompier professionnel (1ère classe ou caporal) correspond à l’épreuve d’admission, c’est à dire la dernière étape de cette longue sélection. Cet entretien avec le jury est un exercice qui demande une réelle préparation. Il faut être convaincant sur le FOND et la FORME. En vingt minutes, tu devras montrer le meilleur de toi même : tu aspires à devenir fonctionnaire ET sapeur pompier professionnel.

Déroulement de l’épreuve

Un petit focus sur le décret n° 2012-728 du 7 mai 2012 fixant les modalités d’organisation des concours prévus à l’article 5 du décret n° 2012-520 du 20 avril 2012 portant statut particulier du cadre d’emplois des sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels :

L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury.
Cette épreuve d’entretien, qui se déroule sans préparation, a pour point de départ un exposé du candidat (cinq minutes au maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature.

Elle est destinée à permettre au jury d’apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat (durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 4).

Pour résumer :

  • 5 minutes de présentation,
  • 10 minutes de questions.

Qui est le jury ?

Revenons à notre décret n° 2012-728 du 7 mai 2012, celui-ci fixe la composition du jury :

Il comprend six membres titulaires répartis en trois collèges égaux :
– deux personnalités qualifiées : un officier de sapeurs-pompiers professionnels extérieur au service départemental d’incendie et de secours organisateur du concours, nommé sur proposition du chef d’état-major de zone territorialement compétent et un représentant du Centre national de la fonction publique territoriale nommé sur proposition de son président ou du délégué régional ou interdépartemental concerné ;
– deux élus locaux dont, au plus, un membre du conseil d’administration d’un service départemental d’incendie et de secours ;
– deux représentants du grade de caporal ou de caporal-chef de sapeurs-pompiers professionnels, désignés par tirage au sort parmi les membres de la commission administrative paritaire compétente.
Le jury est présidé par l’officier de sapeurs-pompiers.

Tu auras donc en face de toi les personnes suivantes :

La tenue

Passons maintenant à quelques petits conseils concernant la tenue, l’attitude et la posture générale… On va aller droit au but ; pour les hommes :

OUI, mets une cravate, et fais un joli nœud bien propre et bien droit ! Porte la veste, le pantalon et la chemise qui vont avec ! Aucune hésitation du style :

  • Oui mais avec un pantalon et une chemise (voire polo) ça suffira !
  • Je ne passe pas un oral d’officier !
  • ça risque de faire un peu trop le costume.. 
  • Je n’ai pas l’habitude d’en porter, je vais être mal à l’aise !

Aucune excuse : tu passes un oral d’un concours de la fonction publique territoriale, le jury en face aura pris la peine de porter une tenue correcte, ce serait terrible de ne pas faire cet effort aujourd’hui.

Achète un costume simple et classe pour cette occasion, il servira de toute façon pour le recrutement dans un SDIS un peu plus tard. N’emprunte pas un costume de ton père, il n’est pas à ta taille et ça se voit.

Et si tu es mal à l’aise dans un costume ; force-toi à le porter lors des oraux blancs, tu seras plus à l’aise le jour J.

Le jury veut déceler en toi le futur pompier, il convient donc d’accepter les codes du métier. Concernant la coiffure (pour les hommes) : les cheveux courts, avec une coupe fraîche. Et si je devais donner un dernier conseil, rase-toi de près pour ce jour-là. Oui, la barbe est autorisée dans l’Arrêté du 8 avril 2015 modifié fixant les tenues des sapeurs-pompiers. Mais ça reste un « cas particulier » :

Le rasage est impératif pour la prise de service ; dans le cas particulier du port de la barbe ou de la moustache, celles-ci doivent être bien taillées et permettre une efficacité optimale du port des masques de protection.

Donc si j’étais à ta place, ce serait :

  • rasage de près,
  • costume,
  • cravate,
  • cravate de rechange,
  • chemise avec boutons fermés jusqu’en haut,
  • chemise de rechange,
  • Repassage nickel,
  • Cheveux courts,
  • Chaussures cirées,
  • Chaussettes sobres, coloris sombre et uni,
  • Pas de bijou ou de tatouage apparent.

La posture

Il faut être naturel ! Facile à dire, mais pas facile ce jour là ! Les règles sont les suivantes :

  • Se tenir droit sur sa chaise sans avoir l’air trop crispé,
  • Les pieds bien posés au sol,
  • Les avants bras posés sur l’angle du bureau, ça permet de laisser tes mains bouger. Eh oui, quand on parle, les mains bougent pour illustrer tes propos, il faut les laisser faire, sans pour autant faire des grands gestes !
  • Lors de la présentation, puis de l’entretien, tu devras regarder TOUS les membres du jury. L’erreur serait de (naturellement) se concentrer sur la personne qui semble la plus sympathique, en négligeant les autres.
  • Évite de trop regarder tes mains ou le plafond.
  • Ne croise ni les bras, ni les jambes.

Se préparer à la présentation

Ta présentation de 5 minutes doit être maîtrisée, tu dois la connaitre parfaitement, tu devras être fluide et naturel, malgré le stress, tu devras donner l’impression de ne pas réciter. Tu dois raconter TON histoire !

  1. Commence par l’apprendre seul dans ton coin,
  2. Récite-la dans ta tête encore et encore, debout, couché, en marchant, en permanence,
  3. Pour faciliter l’apprentissage, tu peux en faire un enregistrement vocal sur ton smartphone, et la ré-écouter régulièrement,
  4. Une fois que tu la connais par cœur, travaille la spontanéité, rends cette présentation naturelle, transforme-la en HISTOIRE,
  5. Déroule ta présentation à tes proches, en costume comme pour le jour -J, ils auront des conseils à te donner,
  6. Filme-toi, et regarde, ça te permettra d’identifier des tics ou des défauts à corriger (oui l’exercice est difficile, mais il faut en passer par là, la personne la plus critique c’est toi).

Le GRAND JOUR ! Entrer dans la salle… Like a boss … Ces quelques secondes qui valent de l’or !

Voilà, c’est ton tour, à toi de jouer, à toi de rentrer dans l’arène :

  • Prends une grande inspiration,
  • Souris,
  • Pense à quelque chose d’agréable (en ce qui me concerne, je pense à quelqu’un qui m’inspirerait à ce moment là : Chuck Norris ou Bruce Willis !)
  • Ouvre la porte,
  • Tiens-toi droit, regarde le jury, referme la porte calmement, dis bonjour «  Monsieur (Madame) le président, messieurs les membres du jury, Bonjour !« 
  • Laisse-toi guider, tu seras invité à t’asseoir (ou a présenter ta pièce d’identité),
  • Assieds-toi lorsqu’on te le propose, en prenant le temps de prendre une bonne posture,
  • Souris,
  • Re-pense à quelque chose d’agréable,
  • Écoute les consignes !
  • C’est parti !

La présentation … les 5 minutes qui vont conditionner la suite !

  • Mettre en valeur son parcours (scolaire et professionnel), ainsi que ses motivations,
  • Ne parle pas top vite, et articule,
  • Parle suffisamment fort,
  • Sois sincère,
  • Sois actif,
  • Reste naturel,
  • Module ta voix, fais des pauses, module le rythme des phrases.

 

Tu viens de terminer ton exposé, tu as été plus rapide que prévu et le jury t’annonce il vous reste 30 secondes, avez-vous quelque chose à ajouter ?. Tu devras avoir préparé cette éventualité, c’est peut-être le moment de parler de tes loisirs, insister sur tes motivations, peu importe : l’important c’est d’avoir préparé quelque chose et ne pas rester sec !

Les questions (ou entretien avec le jury) … 10 minutes

L’entretien avec le jury, par une série de questions, c’est l’opportunité pour les membre du jury de :

  • Mieux te connaitre,
  • Revenir sur des éléments abordés lors de ton exposé pour en savoir plus. C’est bien pour cette raison que tu dois maîtriser TOUS les sujets que tu auras abordés dans ta présentation. Exemple : si tu parles de service public, tu dois avoir préparé une fiche de révision sur ce concept.
  • Évaluer tes connaissances, ton expérience,
  • Évaluer ton savoir être (respect de l’autorité, rigueur, esprit d’équipe, vie en collectivité, dévouement, courage, motivation, discrétion, calme, esprit d’analyse, réserve, retenue, etc.).

Quelques astuces :

  • Sois bien attentif aux questions qui te sont posées,
  • Prends le temps de réfléchir pour construire ta réponse,
  • Ne coupe pas la parole du jury,
  • Si tu ne comprends pas la question posée, tu as le droit de reformuler, ou de demander à ce que la question soit précisée,
  • Si tu n’as pas la réponse, tu as le droit de dire que tu ne sais pas. Le mieux serait tout de même, sans connaître précisément la réponse, de pouvoir apporter des éléments de réponse.
  • Prépare-toi à des questions surprenantes, voire déstabilisantes,
  • Prépare-toi à des questions provocantes, ça fait partie du jeu, reste calme ! Ne montre aucun signe d’agacement !
  • Reste naturel, sois modeste, sois positif, mets-toi en valeur,
  • Sois détendu, mais pas trop (oui ça peut arriver ! ), pas de plaisanterie avec le jury !

Des exemples de questions

  • Quelles sont vos qualités ?
  • Quels sont vos défauts ?
  • Que retirez-vous de vos études ?
  • Vous avez fait vos études à [Bordeaux] : parlez-nous de cette ville !
  • Quels enseignements retirez-vous de vos premières expériences professionnelles ?
  • Quelles difficultés avez-vous rencontrées sur vos premières expériences professionnelles ?
  • Que vous évoque la notion de service public ?
  • Avez-vous déjà travaillé en groupe ?
  • Quel est le dernier livre que vous avez lu ?
  • Quel est le dernier film que vous avez regardé ?
  • Quels sont vos loisirs ?
  • Que faites-vous si vous échouez à ce concours ?
  • Quel fait d’actualité récent vous a particulièrement marqué ?
  • Qui est le maire de votre commune ?
  • Quelles sont les spécialités gastronomiques de votre région ?
  • Qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir devenir SPP ?
  • Qu’est-ce qui vous motiverais le plus dans ce travail ?
  • Comment voyez-vous le métier de sapeur-pompier ?
  • Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans ce métier ?
  • Qu’est-ce qui vous intéresse le moins dans ce métier ?
  • N’êtes-vous pas trop jeune pour ce métier ?
  • N’êtes-vous pas trop vieux pour ce métier ?
  • Pratiquez-vous un sport ?
  • Que pensez-vous des femmes chez les sapeurs-pompiers ?
  • Pour quelles raisons le jury vous choisirait plutôt qu’un autre ?
  • Pourquoi ne pas avoir contracté d’engagement de SPV jusque là ?
septembre 10, 2017

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire