Share This Post

Lorsque le binôme est confronté à une situation mettant en jeu sa sécurité (voir ci-dessus) ou qu’il se trouve dans une situation dangereuse dans laquelle il ne peut pas s’extraire seul, il doit lancer immédiatement un message de détresse par radio.
Pour cela, il utilise le moyen mnémotechnique NELAR :
« URGENT, URGENT, URGENT »

N : nom de celui qui passe le message
E : engin d’affectation
L : localisation
A : air restant (du binôme)
R : renfort nécessaire (qui, avec quoi) ou pas.

Le message de détresse doit être répété par le COS à celui qui l’a émis, afin de lui faire comprendre que sa demande est bien prise en compte. Cette répétition peut permettre de diminuer l’état de stress de l’émetteur.

La réception du message de détresse doit être confirmée (par le chef d’agrès, le contrôleur…).


Share This Post

Aller à la barre d’outils