Share This Post

L’espace mort est le volume d’air contenu dans les voies aériennes entre les cavités nasales et la jonction entre bronchioles et alvéoles. Il est d’environ 150 ml chez l’adulte. L’air contenu dans l’espace mort ne participe pas aux échanges alvéolo-capillaires.
Lors du port d’un appareil de protection respiratoire, l’espace mort est artificiellement augmenté du volume mort imputable au masque, la totalité du masque n’étant pas reventilée à chaque cycle respiratoire.
Plus l’espace mort d’un masque est important, plus la concentration en dioxyde de carbone de l’air inspiré est élevée. On parle alors du phénomène de « ré inspiration » : une partie du CO₂ expirée du masque est à nouveau inhalée lors de l’inspiration suivante.
L’augmentation du CO₂ dans le sang induit un réflexe d’hyperventilation pouvant entrainer une surconsommation, et donc limiter la tâche des porteurs d’ARI.


Share This Post

Aller à la barre d’outils