Share This Post

Le contrôleur assure l’enregistrement des binômes. Il régule un point de pénétration (frontière entre la zone d’exclusion et la zone contrôlée) et y assure la sécurité des équipes engagées.

Il est désigné si possible dès lors qu’il y a engagement d’un binôme. Ce rôle peut être tenu par un chef d’agrès ou toute autre personne choisie, dans l’attente de la montée en puissance du dispositif.

Le contrôleur est chargé d’un seul point de pénétration. Il doit :

  • s’assurer du port correct des EPI des intervenants (et matériels d’exploration et de sécurité) ;
  • établir / vérifier le code de communication avec les binômes (donne un indicatif radio à chaque binôme) ;
  • rappeler le code général d’évacuation ;
  • effectuer les enregistrements et regrouper les plaques de contrôle ;
  • gérer / superviser au maximum l’engagement de 10 porteurs, soit 4 binômes et le binôme de sécurité ;
  • assurer la gestion des ressources et des reconnaissances (missions, heure d’entrée, heure de sortie) au point de pénétration ;
  • garder toujours à proximité immédiate un binôme de sécurité (équipé) ;
  • rester à l’écoute permanente des binômes engagés ;
  • rester constamment en relation avec le COS et le tenir informé du déroulement de l’opération ;
  • prendre les mesures d’urgence en cas de besoin (signal par corne de brume, sifflet..) et rendre compte à son supérieur hiérarchique.

Avant l’engagement :

  • met en place un tableau de gestion des reconnaissances (TGR) pour identifier les équipes, gérer les reconnaissances (horaires…) et gérer les missions ;
  • établit / vérifie le code de communication au sein du binôme, entre le binôme et le contrôleur ainsi que le code général d’évacuation ;
  • fait respecter les temps d’engagement en fonction du milieu d’évolution, de l’autonomie des porteurs et des contraintes de l’intervention.

Share This Post

Aller à la barre d’outils