Share This Post

Un appareil respiratoire isolant à circuit fermé permet de régénérer l’air expiré vicié pour le rendre à nouveau respirable. Ce type d’appareil est principalement utilisé dans les interventions nécessitant des autonomies importantes (explorations de longues durée, feux de navires, etc.).

  • Il existe différents types d’appareils à circuit fermé. Les modèles les plus utilisés par les services d’incendie et de secours sont :
  • l’appareil à circuit fermé fonctionnant avec une réserve d’oxygène comprimé pur sous haute pression (principalement 200 bar) et une cartouche de chaux sodée de régénération (absorbeur de dioxyde de carbone) ;
  • l’appareil à circuit fermé fonctionnant sans réserve d’oxygène comprimé, avec une cartouche de régénération de dioxyde de potassium (absorbeur de dioxyde de carbone et de l’humidité et générateur de l’oxygène).

 

De manière générale, un appareil respiratoire isolant fonctionnant en circuit fermé est constitué par :

  • le carter de protection et de portage avec harnais ;
  • le sac respiratoire ;
  • les tuyaux respiratoires inspiration et expiration ;
  • la (ou les) cartouche(s) régénératrice(s) (chaux sodée ou dioxyde de potassium) ;
  • la pièce faciale ;
  • la réserve de gaz comprimé, qui peut être une bouteille d’air ou d’oxygène comprimé, équipée du robinet (ou un pack de bouteilles) ;
  • le détendeur haute/moyenne pression (HP/MP) équipé d’un dispositif d’échappement de l’air s’ouvrant automatiquement lorsque la moyenne pression dépasse le seuil autorisé dans le cas d’une anomalie de fonctionnement ;
  • les soupapes (inspiratoire et expiratoire) ;
  • le manomètre de gaz comprimé pneumatique ou électronique ;
  • le flexible haute pression reliant le détendeur haute/moyenne pression avec le manomètre ;
  • le gaz réfrigérant, destiné à réduire la température de l’air inspiré et diminuer ainsi la contrainte physique de l’utilisateur.

Share This Post

Aller à la barre d’outils