Une nouvelle mousse à base de silice

Les émulseurs utilisés actuellement sont composés de tensio-actifs fluorés,dont la fabrication et l’utilisation en intervention présentent un impact pour l’environnement (persistant et bio-persistant) : les composants des mousses actuelles peuvent mettre 200 ans à se dégrader dans l’environnement.

Cette mousse, appliquée sur une nappe d’hydrocarbure, se dégrade sensiblement à la chaleur.

Une équipe de chercheurs de l’université ITMO à Saint Petersbourg en Russie vient d’annoncer le développement d’un nouveau type d’émulseur, plus résistant face aux températures extrêmes,  et totalement biodégradable.

processus

Processus de fabrication de la mousse

« Notre mousse est composée de nanoparticules de silice ; au contact de l’air un composé polymère se forme. Ce composé polymère s’agglutine à la surface du combustible. Ce polymère inorganique résiste à des températures de plus de 1000°C, assurant ainsi une grande stabilité. » affirme Alexander Vinogradov, du laboratoire SCAMT( Laboratory of Advanced Materials and Technologies).

polymère silice

Vue au microscope du polymère de silice

A l’issue d’une série de tests menée par ce laboratoire, il semblerait que cet additif puisse également être employé en feu de forêt. Appliqué en barrière de retardant préventif, ce nouveau composé résisterait toute une saison !