On a lu “le Jargon du sapeur pompier” et on a adoré

 

Décaler, pissette, sacoche, sauterelle, percuter, le jargon des sapeurs-pompiers est très riche.

Dans son ouvrage, Alain BAILLOUX explique ces termes avec humour mais aborde surtout l’ORIGINE de ces expressions. Et c’est bien pour ça qu’on a adoré, le livre est agréable à lire, fait sourire, et permet de découvrir une part de l’histoire des pomplars !

Interview d’Alain BAILLOUX

Qui es-tu ?

Je m’appelle Alain BAILLOUX, j’ai 36 ans et je suis sapeur-pompier de Paris. J’ai débuté ma carrière à l’âge de 9 ans comme JSP. A 16 ans je suis devenu SPV, puis j’ai intégré la BSPP à l’âge de 19 ans. Parallèlement je suis reste SPV très longtemps, mais il faut savoir faire des choix et depuis 2008 j’ai décidé de me concentrer sur mon emploi à la BSPP, je sers actuellement comme adjoint au chef du centre de secours Plaisance (14ème arrdt), et bien entendu sur ma famille.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

jargon-du-sapeur-pompierJe suis un passionné d’histoire et de livres. En 2011 j’ai participé à l’écriture d’un livre par le biais d’un ami. L’expérience m’a plu et j’ai décidé d’aller plus loin, mais il fallait trouver une idée originale. J’ai donc décidé d’aborder notre histoire sous un angle diffèrent ; notre histoire par notre jargon…

 

Ce livre est un clin d’œil à la langue française ou les mots évoluent, mutent ou meurent, il en est de même pour notre jargon. Je suis parti du constat que notre langage est une tradition orale qui se transmet entre SP depuis plus de 200 ans de façon empirique. Alors pour jeter des bases solides, couper court aux spéculations et fausses affirmations et surtout afin de transmettre aux futures générations, j’ai décidé d’écrire ce livre. Pourtant il ne s’adresse pas qu’aux plus jeunes. Nos « anciens » ou les SP actuels pourraient être surpris par certaines origines et explications que je livre dans cet ouvrage et comme le métier de SP est très apprécié du public, il a rencontré un franc succès chez les profanes.

Qui as-tu rencontré pour t’aider ? Quelles sont tes sources ?

Je me suis essentiellement rapproché de l’Association des Amis du Musée de la BSPP et plus particulièrement du groupe Histoire dirigé par le major Rolland, historien de la BSPP qui m’a dirigé durant mes travaux. J’ai bien entendu mené mes recherches à travers de nombreux livres comme le « Arnaud » mais aussi au sein des archives de la BSPP, de la Préfecture de Police de Paris, à la BNF via le logiciel Gallica, etc… A chaque fois qu’un mot de notre jargon était identifié, le but était de retracer son histoire (naissance, condition d’emploi, etc…) et de l’expliquer.

Comme je voulais que mon livre ait également un angle satyrique, j’ai voulu intégrer des planches BD pour illustrer avec humour certain termes. Par le biais de l’historien de la BSPP, j’ai rencontré Drakkar, également SP, qui a réalisé les illustrations du livre. Apres plusieurs phases d’écritures, de relectures et de corrections j’ai proposé mon manuscrit à plusieurs éditeurs. La maison d’Edition Edilivre était intéressée par mon projet et m’a parfaitement accompagné.

Le plus compliqué a été de gérer la partie promotion/communication. Tous les articles, interview radios et TV sont disponibles sur la page Facebook « Le Jargon du Sapeur-Pompier ».

 

Et les bénéfices de ton livre ?

Je me suis lié d’amitié très rapidement avec Drakkar et assez naturellement nous avons décidé de réserver nos droits d’auteurs aux orphelins des SP. Comme nous appartenons à deux statuts différents (BSPP et SDIS) nous avons  fait le choix de remettre deux chèques ; un pour l’ADOSSPP (BSPP) et l’autre à l’ODP (FNSPF) qui soutiennent toutes les deux les orphelins. Le livre s’étant vendu à plus de 2000 exemplaires la première année, nous avons remis à chacune de ces associations un chèque de 1000€.

A qui s’adresse Le Jargon du Sapeur-Pompier

A tous ! Pompier ou non, jeune ou ancien, actif ou retraité… toute personne qui de près ou de loin s’intéresse à l’univers des SP et qui veut en quelques pages découvrir leur univers. Dans l’avant-propos, je résume assez bien ce que propose mon ouvrage :

La littérature sur les sapeurs-pompiers vous en apprendra probablement davantage sur leurs vies ordinaires et extraordinaires mais c’est une fait incontestable commun à tous les ouvrages : Tous vous parlent de Pompiers, mais aucun ne vous cause Pomplar !

Du coup certains seraient très surpris par l’origine de certaines de nos traditions ou de notre langage.

Je voulais vraiment « tordre le cou » a quelques fausses affirmations, comme l’assimilation du liseré rouge à la Légion d’Honneur, etc….

ramasser

 

Parle-nous un peu d’histoire et surtout du musée de la BSPP

A l’instar de beaucoup de SDIS, la BSPP possède son propre musée. Cela parait tout à fait normal pour ce corps constitué qui est le plus grand d’Europe et surtout le plus vieux au monde avec plus de 205 ans d’existence. Qu’on le veuille ou non, l’histoire a débuté ici….

Le musée de la BSPP possède deux sites. Le premier est l’espace mémoire situé à l’état-major Champerret et le second à Saint Ouen regroupe les engins, les archives et de très nombreux objets. Vous pouvez suivre l’actualité du musée via sa page Facebook et sont internet

Page Facebook : Association des Amis du Musée des sapeurs-pompiers de Paris (AAMSPP)

Site internet : http://www.museepompiersparis.com

Quels sont tes projets désormais ?

Je travaille actuellement sur l’écriture d’un roman type thriller/ésotérique qui mettra en scène un sapeur-pompier de nos jours qui va découvrir le rôle du Régiment de sapeurs-pompiers de Paris durant la seconde guerre mondiale. Objets cachés, énigmes, réseaux de résistance, le tout sur fond maçonnique… bien que l’intrigue soit une fiction, tous les faits historiques sont bien réels et pourraient en surprendre plus d’un…

 

 

novembre 27, 2016

Étiquettes :

Laisser un commentaire