L’attaque de transition

1
353

En fonction du contexte et des informations issues de la reconnaissance, la phase d’attaque peut revêtir deux tactiques distinctes :

  • L’attaque offensive : en règle générale, le BAT accède au volume sinistré et procède à l’extinction.
  • L’attaque défensive : présence d’un risque évident (effondrement, embrasement généralisé, explosion), le personnel reste en retrait et procède à l’extinction à distance, ou de façon indirecte (surface, volumes adjacents). L’objectif étant de tenir une position et limiter le risque de propagation aux autres bâtiments.

L’attaque de transition ou d’atténuation

Appelée également attaque d’atténuation, il s’agit d’une attaque limitée dans le temps (de l’ordre de 10 à 15  seconde pour des volumes courants), menée de l’extérieur, destinée à réduire grandement la puissance du feu, pour mener immédiatement une attaque depuis l’intérieur. Il s’agit donc d’un passage du mode défensif au mode offensif.

attaque transition

L’image d’un BAT, procédant à une extinction d’un volume par l’extérieur

A quoi ça sert ?

  • Il s’agit de refroidir le volume, modérer le sinistre avant toute intervention dans la pièce par le binôme d’attaque. L’effet recherché est d’une part une vaporisation en partie haute, et d’autre part une retombée en pluie sur les zones incandescentes ; ce qui provoquera une vaporisation et créera un inertage sur les parties du foyer non atteintes par l’eau.
  • Refroidir la pièce peut améliorer sensiblement les conditions d’intervention, même lorsque le jet n’est pas directement appliqué « à la base de flammes » ou sur le plafond.
  • Faciliter la progression ultérieure dans le volume par le binôme d’attaque.

Comment faire ?

Le jet utilisé est un jet concentré dirigé depuis l’extérieur sur le plafond du volume en feu avec un débit important (de l’ordre de 250 à 500l/min).

Le débit important est nécessaire car :

  • une faible partie de l’eau sera efficace,
  • il convient de garantir un portée efficace (permettant d’atteindre l’étage concerné) et une diffusion suffisante après l’impact sur la paroi.

binôme d'attaque

Quand l’utiliser ?

L’attaque de transition est appropriée lorsque :

  • Le feu est pleinement développé dans le volume (pré ou post flashover),
  • Le foyer est localisé,
  • Les flammes sont visibles et sortent d’un ouvrant.
  • Le sinistre est susceptible de se développer pendant la mise en place du dispositif hydraulique adapté à la situation
  • Les actions de sauvetage sont réalisées / réalisables.

Dans ce contexte, l’attaque de transition sera efficace si sa mise en oeuvre est rapide.

L’attaque de transition n’est pas appropriée lorsque :

  • L’attaque offensive conventionnelle peut être réalisée de façon sûre et efficace
  • Des actions de sauvetage au moyen d’une progression/attaque conventionnelle sont nécessaires
  • Le foyer n’est pas localisé.

Des études en cours…

Le concept d’attaque de transition en est à ses balbutiements ; des études sur cette tactique opérationnelle sont menées par le CSFD (Colorado Springs Fire Department)  et UL-NIST

1 COMMENTAIRE