La Marche Générale des Opérations (MGO) de lutte contre l’incendie

La Marche générale des opérations (MGO) correspond à l’ensemble des étapes à suivre lors d’une intervention pour incendie.

La MGO ne doit pas être considérée comme une succession stricte et linéaire d’opérations à entreprendre car certaines phases sont complémentaires, d’autres menées en parallèle et d’autres permanentes. Il s’agit bien de l’approche à adopter pour le COS et l’ensemble des intervenants, c’est un socle commun.

LA RECONNAISSANCE

C’est l’évaluation de la situation, il s’agit de collecter les informations relatives :

  • à l’analyse de la zone d’intervention,
  • aux personnes et aux biens menacés,
  • aux axes de propagation potentiels dans le temps.

Les questions à se poser sont les suivantes :

  • A quoi sommes-nous confrontés ?
  • Quels sont les risques imminents ?
  • Victimes ?
  • Etc.

Cette évaluation doit être :

Précoce, instantanée

Permanente, afin d’analyser l’évolution de la situation dans le temps :

  • Risques présents dans la zone d’intervention,
  • Efficacité des actions entreprises,
  • Evolution du sinistre.

Trois types de reconnaissances sont connus :

  • la reconnaissance initiale,
  • La reconnaissance secondaire ou complémentaire,
  • La reconnaissance finale.

Cette phase de reconnaissance permet au COS de déterminer les objectifs et les idées de manœuvre.

LA VENTILATION OPÉRATIONNELLE

Il s’agit de l’ensemble des actions entreprises par les sapeurs-pompiers afin de maîtriser le flux gazeux dans la structure impactée par le feu donc la ventilation de celui-ci, qu’il s’agisse de son alimentation en air ou du rejet des gaz de combustion.

La ventilation opérationnelle permet trois actions principales :

  • Protéger (empêcher les fumées de progresser dans un volume),
  • Désenfumer (évacuer les fumées d’un local sans lien direct avec le local en feu),
  • Attaquer (agir sur les fumées et le foyer, canaliser leur propagation).

La ventilation opérationnelle comprend :

  • L’antiventilation,
  • La ventilation à pression positive (VPP),
  • Le désenfumage naturel ou forcé,
  • La protection d’un volume par surpression,
  • Etc.

La ventilation opérationnelle peut être combinée avec d’autres actions :

  • Explorations,
  • sauvetages,
  • lutte contre les propagations,
  • lutte contre les foyers,
  • protection,
  • aide aux déblais,
  • etc.