10 conseils pour réussir ses premiers jours en caserne

Changement d’affectation ou fin de FI,  tu vas arrivez dans une nouvelle caserne, dans une nouvelle équipe : quelques conseils pour bien négocier ta rentrée des classes…

#1 : Ta réputation te précède !

Tu n’arriveras pas en total inconnu. Tes nouveaux collègues te connaissent déjà, ils se sont renseignés, ont discuté, ont passé des coup de fil à leurs réseaux. Ils en savent déjà beaucoup sur toi. Il s’agit peut-être même d’a priori totalement faux. Il faut juste faire avec !

#2 : Tenue et comportement irréprochables

« On n’a qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression »

Cette fois, heureusement ce n’est pas vrai, ce n’est pas un entretien d’embauche de 30 minutes ! Tu viens d’arriver, tu auras des centaines d’occasions de faire bonne impression en caserne ou en intervention. En revanche soigner son image dès le premier jour est essentiel.

#3 : Le chef va te parler !

Le passage dans le bureau du chef de chef ou un adjoint est un passage obligé. Présentation des objectifs, règles du jeu,  consignes et contexte : écoutez ce que dit le chef !

#4 : Nous, en région parisienne, on faisait pas comme ça !

Faire référence en permanence à son ancienne caserne n’est pas vraiment conseillé. Les nouveaux collègues n’apprécieront pas forcément :

« Nous » en région parisienne, on manœuvrait le matin ET le soir…

Notez l’utilisation du pronom personnel « NOUS » qui laisse comprendre que le nouveau-venu n’a pas vraiment coupé le cordon et n’appartient pas tout à fait à son nouveau groupe. C’est assez vexant…

#5 : Mémorise les prénoms !

C’est pas facile, tu vas rencontrer beaucoup de nouvelles têtes, mais force-toi ! Apprends et mémorise les prénoms de tes nouveaux collègues : ça facilitera ton intégration dans les jours et semaines à venir.

#6 : Écoute beaucoup, parle peu !

Adopte une posture d’écoute, chacun aura quelque chose à te raconter, ça te permettra de mieux connaître tes nouveaux collègues. Ne cherche pas à trop en dire le premier jour, tu as tout le temps, ce n’est que le premier jour, et surtout, ça permet d’éviter de commettre des erreurs.

Par la même occasion : ne critique PERSONNE, JAMAIS. Parce que ce n’est pas fair play, et parce que ça revient AUTOMATIQUEMENT aux oreilles de la personne concernée, OBLIGATOIREMENT.

#7 : Observe le fonctionnement de cette nouvelle caserne !

Beaucoup de règles ne sont pas écrites, elles tendent plus vers les habitudes, les traditions, tant au sein de ta nouvelle caserne que de ton nouveau groupe. Identifie ces « règles » et adapte-toi !

Observe les rapports au sein de ton groupe, ce sera d’autant plus simple pour t’y intégrer.

#8 : Tu es observé !

Tu observes, l’inverse s’applique aussi. C’est naturel, tu es le nouveau de la caserne, on te regarde ! Le groupe a besoin de te connaitre pour t’accepter, quitte à prendre des raccourcis et tirer des conclusions un peu rapide. Sois donc vigilant à l’image que tu peux renvoyer.

#9 : Sois toi même, en légèrement plus souriant pour une fois

Inutile de te faire passer pour quelqu’un d’autre, ou de te forcer à afficher une personnalité qui n’est pas la tienne ; ça ne fonctionne pas sur la durée. En revanche, pour une fois, force-toi à sourir un peu plus que d’habitude !

Soyez vous-même, les autres sont déjà pris – Oscar Wilde

#10 : Adapte-toi ! Vite !

Le tâche est complexe dans cette nouvelle caserne :

  • Engins spécifiques,
  • Secteur d’intervention et particularités,
  • Procédure particulières,
  • Nouveau fonctionnement,
  • Logiciels à maîtriser
  • etc.

Il va falloir intégrer rapidement toutes ces nouveautés, car finalement, c’est bien sur opération que tu seras « testé » par les collègues et peu importe l’expérience déjà acquise sur les affectations précédentes. Ça ne se fera pas en une journée, mais il faut s’adapter rapidement. Le mieux est de POSER DES QUESTIONS.

Pour le reste, il n’y a pas de raison que ça se passe mal. Bonne rentrée, et profite de cette expérience !

 

mai 25, 2017

Étiquettes :

Laisser un commentaire